Accueil Guide Melbourne Guide Melbourne

Accueil > Histoire de Melbourne

Histoire de Melbourne

Un démarrage fulgurant

Melbourne fut fondée en 1835 lorsque John Batman, fils d’un forçat fermier venant du nord de la Tasmanie acheta 240 000 hectares de terres à un groupe aborigène appelé Kulin. Ne possédant aucune notion du commerce, les aborigènes échangèrent ce terrain contre de la farine, des outils et des vêtements…

A sa création la ville se prénommait Port Philip et prit son nom définitif en 1837 en référence au Premier Ministre Britannique d’alors : Lord Melbourne.

Grâce à la découverte de gisements d’or au Victoria dans les années 1850, Melbourne connut une expansion fulgurante et plusieurs décennies de prospérité économique.
La ville représentait le symbole australien de la ruée vers l’or et connut alors une croissance démographique très forte qui la porta rapidement au rang de la plus grande ville d’Australie.
De nombreux bâtiments institutionnels et financiers furent construits à cette époque.

Dans les années 1880, Melbourne était devenue la plus importante ville de la Couronne Britannique après Londres et fut baptisée « Marvellous Melbourne » (Melbourne la merveilleuse).

Haut de Page

1890-1950 : une croissance ralentie

Cette prospérité prit fin brutalement dans les années 1890 lorsque Melbourne entra dans une dure période de crise financière qui contribua à aggraver la violente dépression économique qui touchait l’Australie.
Le chômage atteignit alors des taux record et beaucoup d’actionnaires firent faillite.
Malgré un taux d’immigration en forte baisse et une croissance inexistante, Melbourne continua lentement à se développer.

Avec la création de la Fédération australienne en 1901, Melbourne fut désignée temporairement capitale de l’Australie, en attendant que Canberra future capitale soit créée.
Dans le même temps, Sydney prenait de l’ampleur tandis que Melbourne ne parvenait pas à retrouver son essor d’antan. Une rivalité s’établit alors entre les deux villes.
En 1905, Sydney occupa le rang de la plus grande ville d’Australie.

La construction de Canberra s’acheva en 1927 et Melbourne lui transmis alors les pleins pouvoirs de capitale d’Australie.
Melbourne peinait à retrouver le chemin de la prospérité. La pauvreté commençait sérieusement à s’ancrer dans les différents quartiers avec l’apparition des premiers bidonvilles.

La 1ère Guerre Mondiale avec ses nombreuses victimes, l’arrivée de la grippe espagnole pendant l’entre deux guerres et le krach boursier de 1929 finirent de noyer Melbourne dans sa dure période de crise. On observa cependant une légère reprise dans les années 1920 où la population de la ville atteint son premier million d’habitants.

Haut de Page

Reprise économique et développement de Melbourne

Melbourne, peu impactée par la 2nde guerre mondiale, organisa les Jeux Olympiques d’Eté en 1956. En raison des règles très strictes de quarantaine, les chevaux étrangers ne furent pas autorisés à entrer sur le territoire australien et la discipline équestre dû se tenir séparément à Stockholm.

Il aura fallu attendre la fin de la 2nde guerre mondiale pour que Melbourne retrouve le chemin de la prospérité. De nouvelles vagues d’immigration amenèrent d’abord des populations issues de l’Europe centrale et de l’est pour la plupart de confession juive. Par la suite, les migrants vinrent d’Italie, de Grèce et des Pays Bas puis dans les années 60, du Liban, de la Turquie et de la Yougoslavie.
C’est ainsi que Melbourne commença à asseoir son caractère de ville cosmopolite.

Face à cette nouvelle période de croissance, s’ensuivirent de grands travaux d’infrastructures pour répondre aux besoins liés à l’affluence de ces nouvelles populations. Melbourne changea de visage, se modernisa, avec la construction de buildings, d’écoles, d’hôpitaux et de nouvelles routes.

Dans les années 70, la politique de la fin de l’Australie blanche fut proclamée et l’on observa de nouvelles vagues d’immigration en provenance des pays d’Asie.

En 1989, Melbourne fut touchée par le Krach financier et plusieurs institutions financières firent faillite. Dans ce contexte, le gouvernement travailliste dirigé par Joan Kirner perdit le pouvoir au profit du parti libéral mené par Jeff Kennett. Celui-ci entama de profondes réformes et relança le développement de la ville avec la construction de nouveaux bâtiments et infrastructures publics comme le Melbourne Museum, le Melbourne Exposition Centre et Federation Square.

Les années 2000 furent prospères et le nouveau gouvernement travailliste se concentra sur le rétablissement d’une politique sociale précédemment écartée par le parti libéral.

Aujourd’hui, avec une population qui ne cesse d’augmenter et une économie florissante, Melbourne est la 2ème plus grande ville d’Australie et accueille de nombreux événements internationaux comme l’Open d’Australie et le Grand Prix Automobile de Formule 1.
Melbourne la Merveilleuse a su se construire une identité singulière et appréciée tant des australiens que des étrangers et s’enorgueillit d’être devenue la capitale culturelle de l’Australie.

Haut de Page
Nous vous informons que ce contenu constitue une œuvre protégée en France par le Code de la Propriété Intellectuelle, et à l’étranger par les conventions internationales en vigueur sur le droit d’auteur. La violation de l’un des droits d’auteur de l’œuvre est un délit de contrefaçon. Il est donc interdit, à titre privé ou public, de reproduire, copier, vendre, revendre ou exploiter, que ce soit dans un but commercial ou purement gratuit, ce contenu, sauf accord exprès et préalable de son auteur.
Guide-Melbourne est un portail d'informations pour les Français et Francophones en voyage ou vivant à Melbourne en Australie. Informations pratiques pour visiter la ville : musées, monuments, plages, quartiers, parcs et jardins.